À PROPOS

Déborah Mocellin est née en 1976 et vit et travaille à Thonon ( France)

Diplômée de l’Ecole Emile Cohl de Lyon en 1999, elle travaille depuis dans divers domaines artistiques : La décoration, l’édition, l’illustration et la peinture. Cet éclectisme amène l’artiste à peaufiner son style personnel, et affiner son sens critique et nourrir sa peinture. Celle-ci s’est toujours voulue décalée souhaitant promouvoir une autre idée de la femme non conforme aux archétypes contemporains. Ses toiles les plus récentes sont des portraits figuratifs s’inscrivant dans le mouvement pop actuel.

Le respect qu’elle porte tant aux grands maîtres classiques, qu’aux comics, sitcoms, cinéma, héros ou figures de proximité, donne à ses créations politiquement incorrectes une image parodique de l’humanité. Peinture ultra représentative et narrative, les personnages emblématiques qu’elle dépeint dans un quotidien décalé ne sont plus soucieux d’alimenter une respectabilité. En apparence impeccable et réaliste, sa palette noir & blanc tutoie la coloration de manière subtile, ouvrant vers une autre dimension où les règles ne sont pas les mêmes. Les actrices et acteurs de ses toiles ont décidé de s’affranchir du poids de la morale et de la bienséance, révélant leurs failles et faiblesses. La limite est ténue entre pulsion et désir; Entre conscience et fantasme. Leur liberté d’agir les laisse face à un choix car  choisir c’est renoncer. (André Gide)

Pour l’artiste la perfection n’existe pas. Chacun est le héros de sa propre vie. Nos névroses enfantines fabriquent les adultes que nous sommes. Mi adolescent (lascif et rêveur ou trash et rebelle) Mi adulte (manipulateur, vulnérable ou vaillant)… incapable de choisir sa place, ces deux personnalités se télescopent, paradoxe entre pessimisme réaliste et réalité fictive et il en résulte une œuvre esthétique qui se veut un miroir de l’âme. Le spectateur se tient derrière une porte et surprend par le trou de la serrure des scènes d’imperfection et d intimité que les personnages hésitaient à dévoiler. L’atmosphère y est particulière, le temps suspendu.

Sa peinture, miroir dérisoire de notre société, est ouverte à toutes les interprétations. L’artiste, témoin de sa génération, souhaite que nous nous interrogions sur ce que nous voulons cacher, sur ce monde ou beauté et laideur, bien et mal se mêlent sans cesse.

  • Black Instagram Icon

deborah

mocellin